Articles

mémo de l'objet publicitaire

Catégorie : Documentation
Publication : lundi 17 mars 2014 19:27
Écrit par david jacomino
Affichages : 8788

Un cadeau publicitaire (ou objet publicitaire) est un objet de valeur généralement limitée offert à des clients actuels ou potentiels, dans le but d'assurer la promotion d'un produit ou d'un service dans le cadre d'une campagne publicitaire, ceci dans le but de les séduire ou de les fidéliser. C'est également un moyen de communiquer auprès d'une cible déterminée.

D'après une étude menée par l'agence Advernomics de Cologne1, 76 % des personnes accueilleraient favorablement l'objet publicitaire et 73 % voudraient qu'il y en ait plus. Il a été établi que l'objet avait une valeur affective supérieure du fait qu'il soit considéré comme un cadeau et non simplement un outil de communication. Ainsi, l'étude révèle que 72 % des personnes mémorisent le nom de l'entreprise contre un score plus faible de 49 % pour les spots télévisuels.

Une seconde étude de mars 2013 réalisée par Ginger pour le compte de 2FPCO confirme l'accueil positif par les consommateurs des objets promotionnels et la forte mémorisation de la marque. Ainsi 97% des français ont une opinion positive du produit publicitaire. L'étude met aussi en lumière une demande forte de traçabilité et d'étiquetage des objets publicitaires en particulier sur leur provenance.Les Français sont ainsi 82% à se montrer favorables à l'étiquetage sur l’origine du cadeau publicitaire2.

Un objet publicitaire peut avoir plusieurs intentions pour l'entreprise qui choisit de l'utiliser3,4. En effet, un objet publicitaire peut être marqué ou non (personnalisé avec le logo de l'entreprise par exemple) et être offert dans un but marchand ou non. L'objet peut être donné sans but de créer un lien avec l'achat final (notoriété, image, relation client). Il peut aussi servir clairement de lien avec un achat futur (fidélisation, parrainage, stimulation).

Sommaire

Droit français

La valeur maximale autorisée d'un cadeau publicitaire dépend du prix de vente net TTC de l'article acheté. Si le prix de l'article est inférieur ou égal à 80 euros, elle s'élève à 7 % de ce prix. Dans le cas contraire, elle vaut 5 euros plus 1 % de ce prix.

De plus, le cadeau doit faire l'objet d'un étiquetage spécifique (« Échantillon gratuit, ne peut être vendu » et indication du commanditaire de la publicité)5.

Nouvelle Législation sur les cadeaux d'affaires

Selon l'article de loi publié au journal officiel (du 20/10/2005), chaque entreprise peut percevoir un remboursement d'impôt sur les cadeaux d'entreprise. Si le cadeau a une valeur inférieure à 60 € TTC (par bénéficiaire et par année, frais d'emballage et de port compris), il est possible de récupérer la TVA acquittée lors de l'achat et d'inscrire le montant des achats en charges déductibles du bénéfice imposable, à condition toutefois, que ces dépenses aient été engagées dans l'intérêt de l'entreprise, qu'elles aient une cause licite et qu'elles ne correspondent pas à un service rendu ou à l'achat d'un produit.

 

Un cadeau d’affaires est un cadeau offert occasionnellement ou périodiquement dans le cadre de relations professionnelles. Le cadeau d’affaires est un outil de consolidation dans les échanges professionnels. Il permet de renforcer les relations privilégiées et valoriser les meilleurs partenaires.

 

Enjeux des cadeaux d’affaires

Les destinataires du cadeau d’affaires peuvent aussi bien être les clients que les salariés de votre société, ou encore les réseaux de distribution et forces de vente externes.

Le cadeau d’affaires peut être offert à des clients afin de les remercier du partenariat commercial ou dans le but de les fidéliser. Le cadeau d’affaires sera remis à des occasions particulières telles que :

Le cadeau d’affaires peut également être remis aux collaborateurs en guise de :

Le cadeau d’affaires sera différent selon la cible visée (salarié ou client, âge, poste occupé…) et le budget destiné aux dotations.

Voir aussi